Un seul produit : deux modes de transport!

Aéroport de Saint-Hubert: Devrait-il s’inspirer de l’aéroport Billy-Bishop?

L’aéroport de Saint-Hubert, de la Rive-Sud, veut prendre exemple sur son homologue torontois. Son projet de devenir une véritable option complémentaire au pôle aérien principal de la ville pourrait-il connaître le même genre de turbulences?

Les aspirations de l’aéroport de Saint-Hubert sont connues depuis 2015. Le fédéral avait alors annoncé un investissement de 17 millions de dollars pour restaurer les pistes d’atterrissage de l’aéroport, dans l’espoir de voir décoller au moins 150 avions par semaine 5 ans plus tard. Il ne manque plus aujourd’hui qu’une aérogare, une infrastructure dont la construction est conditionnelle à l’engagement d’un transporteur.

Faute d’offre de vols à très faible coût dans la région métropolitaine, de nombreux vacanciers choisissent plutôt de partir de Plattsburgh et de Burlington : c’est cette clientèle que Saint‑Hubert veut attirer, en plus des habitués des vols intérieurs de Porter Airlines.