Un seul produit : deux modes de transport!

L’aéroport de Mirabel : un loyer trop cher

Aéroports de Montréal (ADM) souhaite convaincre Ottawa d’abaisser le loyer de l’aéroport de Mirabel.

Ce loyer est calculé selon les règles des aéroports de grande fréquentation alors que Mirabel ne reçoit que 13 000 mouvements d’aéronefs par an contre 225 000 à Montréal‑Trudeau, affirme le PDG Philippe Rainville. « On sauverait plus d’un million par année », ajoute-t-il.

Déficitaire, l’aéroport des Basses-Laurentides a eu droit à pas moins de 100 millions de dollars d’investissements au cours des deux dernières années, dont 60 millions pour la reconstruction de sa piste principale et 25 millions pour la démolition de l’ancienne aérogare. « Tout ça nous donne 0 % de rendement », déplore M. Rainville.