Un seul produit : deux modes de transport!

Aéroport international Jean-Lesage de Québec

Un différend est apparu récemment entre l’aéroport et Transports Canada.

« De passage à Québec récemment, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a indiqué que les aéroports canadiens devant accueillir un centre de pré-dédouanement américain sont censés ramasser la facture du bâtiment et celle, récurrente, des opérations.

M. Garneau a assuré que le gouvernement Trudeau approuverait prochainement le projet de loi concrétisant l’entente sur le pré-dédouanement conclue avec l’administration de Barack Obama. Les États-Unis ont adopté un bill équivalent en décembre, ouvrant la porte à l’envoi de douaniers américains dans les aéroports de Québec et Billy-Bishop à Toronto ainsi qu’aux gares de Montréal et Vancouver.

De son côté, le président et chef de la direction de l’aéroport de Québec, M. Gaëtan Gagné, accepte de construire et équiper le centre de pré‑dédouanement pour une trentaine de millions de dollars, mais il refuse de payer les salaires et avantages des douaniers américains qui y travailleront. Dans les huit centres déjà établis au pays, les États-Unis assument les dépenses liées aux opérations et il ne voit pas pourquoi ce serait différent à Québec. »