Un seul produit : deux modes de transport!

Aéroports – Caisse de dépôt

La Caisse de dépôt et placement du Québec serait disposée à investir dans les grands aéroports canadiens si jamais Ottawa décidait de procéder à leur privatisation, même partielle, rapportait vendredi dernier Le Devoir.

Devant le Comité sénatorial permanent des finances nationales, mercredi dernier, son président Michael Sabia, a affirmé qu’acheter des aéroports s’inscrit dans le mandat de la Caisse et que celle‑ci en a une bonne expérience avec des investissements dans plusieurs pays, citant Heathrow en exemple.

« Les aéroports seraient si attrayants de manière générale que même la vente de petits blocs de participation, disons 20 % d’un aéroport, permettrait au gouvernement de recycler cet argent dans d’autres formes d’infrastructures, des programmes sociaux, etc. », a poursuivi M. Sabia.