Un seul produit : deux modes de transport!

Aéroports de Montréal (ADM) – Douanes

Selon La Presse du 10 septembre dernier, « le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, juge carrément « inacceptables » les temps d’attente à la douane de l’aéroport international Pierre‑Elliot‑Trudeau et s’engage à ce que le gouvernement Trudeau corrige cette situation le plus rapidement possible.

Au préalable, toutefois, Ottawa a l’obligation de déterminer les causes exactes de ces retards, qui, pour de nombreux voyageurs récemment, ont atteint deux heures à leur arrivée, a tenu à souligner le ministre Garneau dans une entrevue à La Presse.

S’il se réjouit de la hausse de l’achalandage à l’aéroport international au cours des dernières années, M. Garneau soutient qu’il faut s’attaquer à ces retards au moment où les préparatifs pour le 375e anniversaire de Montréal et le 150e anniversaire de la Confédération vont bon train. Ces deux événements, qui seront célébrés en grande pompe en 2017, devraient attirer de nombreux touristes, selon lui. »

Le Conseil est aussi préoccupé par cette question et souhaite que le niveau de service offert aux passagers internationaux soit amélioré dans les meilleurs délais.Selon La Presse du 10 septembre dernier, « le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, juge carrément « inacceptables » les temps d’attente à la douane de l’aéroport international Pierre‑Elliot‑Trudeau et s’engage à ce que le gouvernement Trudeau corrige cette situation le plus rapidement possible.

Au préalable, toutefois, Ottawa a l’obligation de déterminer les causes exactes de ces retards, qui, pour de nombreux voyageurs récemment, ont atteint deux heures à leur arrivée, a tenu à souligner le ministre Garneau dans une entrevue à La Presse.

S’il se réjouit de la hausse de l’achalandage à l’aéroport international au cours des dernières années, M. Garneau soutient qu’il faut s’attaquer à ces retards au moment où les préparatifs pour le 375e anniversaire de Montréal et le 150e anniversaire de la Confédération vont bon train. Ces deux événements, qui seront célébrés en grande pompe en 2017, devraient attirer de nombreux touristes, selon lui. »

Le Conseil est aussi préoccupé par cette question et souhaite que le niveau de service offert aux passagers internationaux soit amélioré dans les meilleurs délais.Selon La Presse du 10 septembre dernier, « le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, juge carrément « inacceptables » les temps d’attente à la douane de l’aéroport international Pierre‑Elliot‑Trudeau et s’engage à ce que le gouvernement Trudeau corrige cette situation le plus rapidement possible.

Au préalable, toutefois, Ottawa a l’obligation de déterminer les causes exactes de ces retards, qui, pour de nombreux voyageurs récemment, ont atteint deux heures à leur arrivée, a tenu à souligner le ministre Garneau dans une entrevue à La Presse.

S’il se réjouit de la hausse de l’achalandage à l’aéroport international au cours des dernières années, M. Garneau soutient qu’il faut s’attaquer à ces retards au moment où les préparatifs pour le 375e anniversaire de Montréal et le 150e anniversaire de la Confédération vont bon train. Ces deux événements, qui seront célébrés en grande pompe en 2017, devraient attirer de nombreux touristes, selon lui. »

Le Conseil est aussi préoccupé par cette question et souhaite que le niveau de service offert aux passagers internationaux soit amélioré dans les meilleurs délais.