Un seul produit : deux modes de transport!

Transport aérien régional : un manque à gagner de plusieurs centaines de millions

L’absence de concurrence dans le transport aérien régional priverait le gouvernement du Québec de 800 millions de $ en taxe chaque année, indique une étude de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IREC).

Le manque de compétition tire le prix des billets vers le haut, observe Robert Laplante, directeur général de l’IREC et rédacteur principal de l’étude. « Les Québécois paient, en moyenne, 180 % plus cher que les Ontariens pour les vols intérieurs », remarque le chercheur qui estime inutile de chercher de midi à quatorze heures pour trouver la solution. « Ce que nous comprenons, c’est qu’il y a un problème majeur d’absence de concurrence qui permettrait de baisser les prix et d’améliorer le service. »